Larmes d’arc en ciel

Mots-clés

, , , , , , , , , , , ,

Psychedelic Seahorse http://www.flickr.com/photos/ecstaticist/5702553288/Pleurer, à quoi bon?
Même si c’est bon;
Souffrir, se faire du mal?
Male between two females !!!

Bonbons acidulés de magnétite?
Gâteries sucrées et âcres;
Que de jolis mets à déguster?
Disgusting things couldn’t be true !!!

Toucher sensuel d’un bois exotique;
Miettes roulant sous le vent d’Est;
Ombres du soleil levant sous cellophane.
Did I have any good leather on my skin?

Pantins du destin en mie de pain;
Champions de la vision subatomique;
Nous sommes là, somme de nos pensées,
Passées, patchées, collées et déchirées.

Actés par un twist, les mots rongent;
La chair sert, végétale, animée par ses racines;
Flêches d’ici et des nurses allaitantes.
When the gods are dying, sins are fighting !!!

Fleuves rapides lavant nos os blanchis,
Réduisent en engrais nos vies troublées.
Grains grinçant sur les dents des géants,
Nos images s’évanouissent doucement…

Alwest888 Le 7/03/2009

Publicités

Odyssée

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , ,

Quiberon - Atlantic Coast Detail http://www.flickr.com/photos/drriss/6190165530/Ton axe est cassé et je suis désaxé
Tu as des sortilèges non résolus
Quiberon, qui les déferons?
Opération, squelette interne

Tes onze travaux demandent des efforts
Je serais tel Achille avec une jambe de bois
Te seconder, pour t’asister, même en pensée
L’air marin de l’odyssée, tourbillonnant et te portant

Là derrière, tout, tes amis, ta famille te fortifiront
Vauban Et Wagner s’entrechoquent et font des étincelles
Le feu sacré brule toujours en toi, tu revivras
Telle Athena, tu panseras, tes plaies dues au combat

Je ne peux ni ne veux, de toi, que toi sans un bon toit
L’ardoise de Keriven, la pierre du sol marin, avec Martin
Tu t’y plaira et grace à cela, t’y ressoudera
Tout ira mieux, c’est douloureux, pas chaleureux

L’or de ton coeur brille, je le vois de chez moi
Ton soleil, ton don, ta nature si généreuse font des envieuses
Siècles et millénaires n’y feront rien, tu sourieras
Anne, les mots me manquent pour définir…

Alwest888 Le 5/09/2008

Plaisir d’albâtre

Mots-clés

, , , , , , , , ,

I've reached the end of the world http://www.flickr.com/photos/stuckincustoms/3410783929/Mon coeur saigne de te savoir souffrir;
Telle la coquille Saint Jacques refermée, protégée;
L’extérieur est un danger commun aux belles plantes,
Tu es une orchidée tropicale, fragile et exigeante…

Ma féline beauté, tu t’éloignes pour hurler;
Le désespoir n’est qu’un nuage cachant le soleil;
Il brille toujours, pour des milliards d’années…
Anne, ton âme ne se fane que pour mieux refleurir…

Ma princesse, tu deviendras reine, de mon coeur, de ton corps.
Guérir, pour ne plus subir, le temps qui casse et fracasse.
Os et axes, colonnes d’albatre si fragiles et mobiles…
La prochaine fois, ce sera moi qui subirait tes désirs, avec plaisir!

L’amour, drogue la plus dure et la plus complexe;
Mélange de plaisir, d’oubli, d’inquiettude et de peur;
L’abandon n’est il qu’un don, de l’autre à soi…
Dans tes draps, la soie, de ta peau glisse, douce…

Je rêve d’une vie à tes cotés, pour t’aider à supporter,
Le vent qui souffle et les courants contraires.
Ne sachant ni où, ni quand, nous nous reverront, j’attends;
Impatient de ton bonheur, de ta guérison…

Ton corps te joue des tours, mais aux échecs tu joues;
La vie est une partie jamais terminée, toujours recommencée…
Je t’aime et je doute des beaux jours, ne connaissant l’avenir,
Si la fin est là, je n’aurais plus faim, de rien…

Alwest888 Le 11/09/2008

You my love

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , ,

I'd Do The Stars With You Any Time http://www.flickr.com/photos/thelotuscarroll/8314469825/The sun and the moon owns to you,
Stars and rainbows, belong to us.
I’ll love you, until end of time,
You make me feel, so much better.

During the past, I’ve lost my mind,
Now my spirit, depends of you.
When I miss you, I am so sad,
You mean for me, the happyness.

Your life wasn’t so much easy,
My life wasn’t a spring all days.
We’ll transform future together,
Life is so hard and sweet sometimes.

Refrain:
You and me in an old bedroom,
We hope in better times on earth.
And people say we can’t dreaming,
But life could be a real dream.
That’s as simple as a true love,
And little more dancing on beats.

That’s sweet sometines, dancing on beats.
Now your spirit, dancing on beats.
I do love you, dancing on beats.

Alwest888 Le 26/08/2004

La fée maritime

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , ,

Best Of NZ 1 http://www.flickr.com/photos/gealex_kiwiland/5341023532/Peux-tu me donner ton adresse?
Trois doubles vés point albatros point com;
Situé à gauche après le slash.
Le voyage est magnifique…

Mélange de nos échanges,
Merci, je suis troublée…
Ce n’est rien, je vais bien,
Grace à toi mon génie,
Ressurgit de ta lampe;
Tu brilles de mille feux.
Belle pluie, bon temps…

Chaleur de tes empreintes,
Douceur de nos heures…
Statufier la terre, l’eau et le feu…
Un jour, la réalité exprimée…

Patience, de fins espoirs;
Manque, le temps de se revoir;
Consécration, envie de se blottir;
Inspiration, la Muse des sirènes…

Je t’aime…

Sur les mers du globe,
Dans tes bras, sur ta bouche,
Dans la lumière de ta présence;
Bercés par le roulis de la goélette…

Du haut du grand mat, l’Albatros,
Ivre de vagues et d’horizons;
Le capitaine s’évade par ces cieux…

Rendez-vous entre un ange et sa fée,

Désormais sur nos épaules, les siècles;

L’Amour et l’Avenir dans nos coeurs…

Alwest888 Le 27/08/2008

« Smack », ma panthère et les dragons

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , ,

pantere http://www.flickr.com/photos/nicolas_nojarof/865961626/Je Crois qu’une belle histoire commence,
Avec ces baisers. Moments magiques et émotions;
Baisers vécus…

Eh! Oui c’est bien, passionnément;
Tendre nuit! Ma douce innée…
Ton coeur chaud m’a réveillé…

Bises Apétita!

Invitations, trop sages pour moi;
Smack! Ma douce sur ta belle plume;
Plume rose, d’une panthère-ange…

Le soleil vient de se lever,
La voilà, la belle journée,
Bucolique, et bien-aimée…

Chasse aux dragons: suspendue.
Plaies refermées, et bien pansées,
Se retrouver, cicatrisé!?!

Menu de rois bien préparé,
Menu pour deux, steaks de dragon;
Milliers d’années, à déguster…

Peau de velours, universelle,
Senteurs sucrées, et palpitantes,
D’une féline , bien rassasiée…

Caressés par le vent d’amour,
La nuit nos coeurs se serrent;
Le jour revient avec nos forces,

Chevaliers ordonnés,
Dragons occis,
Territoires libérés.

Je me suis réveillé,
Tête dans l’paté,
Nu mais riche.

Alwest888 Le 15/08/2008

Le triste titan du temps et la princesse Anne

Mots-clés

, , , , , , , , , ,

Wendigo vs. Ice (224/365) http://www.flickr.com/photos/jdhancock/4886685113/in/set-72157622993563563Tes mots me laissent sans voix,
Mais trouvent mes émotions…
J’ai beaucoup de chance, je crois;
Et je l’éprouve fort dans tes bras…

Après-midi doux, tendre, sensuel…
Encore merçi pour ces instants;
Triste titan, un peu, follement…

J’espère la nuit,
Aussi jolie que notre vie;
Des bisous, beaucoup, dans l’cou…

Je t’embrasse autant,
Dans le jardin, vagabondant;
Mes baisers s’envolent,
Te cherchent, te trouvent…

Et fébrillement, j’attends,
D’être contre toi;
Serrée avec tes mots,
Et les plus beaux,
Me viennent pour toi.
En attendant que l’on s’entende,
Je t’embrasse tendrement;
L’après-midi m’attends;
Et tardent à venir,
Tes bisoux doux, très doux…

Mes pensées flottent,
Sur une mer calme.
Tu seras là, sur le ponton;
On s’envoleras, dans la joie d’être là!

Je suis princesse,
Toi chevalier,
Toute la journée,
Je t’ai aimée…

J’appelle, ta voix;
Le bonheur, avant le lit..

Je Vais partir,
Sentiments mitigés,
M’éloigner de toi,
On m’a volée…

Oui, c’est le temps,
Il va si vite…
Mes pensées te suivent;
Mes doigts, mes rêves…

Dans mon silence,
Ta protection.
Ma décision,
Et ton Pardon…

Pas de bétises,
Un changement d’cap
J’ai retrouvé,
Un Grand Garçon….

Alwest888 Le 15/08/2008

Sérieux comme un lichen

Mots-clés

, , , , , , , , , , ,

2008-05-22 Spread your wings http://www.flickr.com/photos/muehlinghaus/3428774256/Sérieux comme un lichen, je le suis,
Mon amour pour ton être, il existe,
Au dehors les cactus, refleurissent,
Au dedans l’orchidée, s’épanouit,

T’as créé mon bonheur, toi mon autre,
Je cultive dans la nuit, nos étoiles,
La lune éclairera, nos étreintes,
Le soleil réchauff’ra, nos deux coeurs,

Joyeuse comme une fougère, tu m’enchante,
T’as pensé notre amour , j’l’ai révé,
Les p’tits vieux sur la place, rient doucement,
Les enfants dans le parc, jouent criants,

Les années s’additionnent, puis s’effacent,
Le monde ne suffit plus, pour nous deux,
La poussière s’accumule, sur nos vies,
Le destin nous prendra, dans nos lits,

Lichens, fougères, cactus, orchidées,
La nuit éclaire, blafarts, nos gisants,
Le temps reprend son dû, nos bonheurs,
L’espace réduit la vie, à l’atome.

Alwest888 Le 15/09/2004

Politicaly sucky

Mots-clés

, , , , , , , , , , ,

A Toast! To all my flickr friends. Pick a bubble! http://www.flickr.com/photos/ecstaticist/3292745130/Je ne suis d’aucune époque,
N’me fais pas beaucoup de potes.
Marche à voile et à vapeur,
Tout cela vous fait peur.

Je ne suis que ma raison,
Faut vous faire une raison.
Je n’achèterais pas d’maison,
Etonnez-vous d’ma déraison.

Le bonheur à crédit, j’y ai gouté.
Il s’appelle amour, et quand t’as payé,
T’as remboursé deux cent pour cent d’intérêts,
L’objet de tes projets s’est envolé pour de vrai.

La carapace du parfait addict à la paresse,
A besoin de plus d’une paire de fesses,
Pour espérer un jour peut-être céder.
Inverti non-vertueux, je survis sans envier.

Le travail, c’est un instrument de torture,
Censé vous faire croire que vous êtes purs.
Vous venez pourtant d’virer bien plus d’hommes murs,
Que la plus grosse des ordures.

Sarkosysme, populisme, sont d’égals fascismes.
Que tu vives, eh bien d’accord, mais pauvre ou richissime.
Le suzysme est bi, à peine monocéphale.
Matraque d’une main, dans l’autre l’ultime paye du lendemain.

Alwest888 Le 13/02/2005

Ou pas

Mots-clés

, , , , , , , ,

Transparence http://www.flickr.com/photos/solea20/4558348920/Si tu ne veux pas être malheureux, ne dis pas tout.
Si tu veux être un humain heureux, tu dois tout dire.
La frontière est ténue quand t’es nu, ne pas tout faire.
Catholiscisme, psychanalyse, grosses méprises.

L’amour à crédit bientôt fini, vous rembourserez.
Le bonheur actuel finira vite, la douleur rit.
La frontière est ténue quand t’es nu, ne plus tout faire.
Le coupliscisme, sexanalyse, vos gourmandises.

Si tu choisi un pH neutre alors ne vit pas tout.
Si tu choisi ton chemin d’vie alors grouille toi d’vivre.
La frontière est ténue quand t’es nu, faire ou n’pas faire.
Scatologismes, et chamanisme, exotérismes.

Malheur, bonheur, paroles données, paroles reprises.
Amour, désamour durent cent jours, allers retours.
Nous sommes tous nus sans nos beaux atours, débit crédit.
Idéalisme, et utopisme, drôles de prismes.

Alwest888 Le 24/12/2004